Mise à jour le 12 octobre
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Jeudi 19 octobre 2017 23:43 (Paris)

Accueil  »  Archives  »  Année 2011
Haïti est sous la menace d’autres violents séismes

Claude PreptiLe géologue Claude Prepti met l’accent sur la nécessité de poursuivre les études et la surveillance sismique du territoire national. Révélant que les connaissances de la sismicité du territoire haïtien étaient très limitées avant le 12 janvier 2010, l’ingénieur Prepti révèle que des instituts étrangers se proposent de réaliser des études approfondies au cours de cette année.

Une quarantaine de sismographes ont été installés au cours des derniers mois non loin des deux failles principales d’Haïti. M. Prepti explique toutefois que les recherches doivent permettre de découvrir de nouvelles failles secondaires, comparables à celle de Léogane.

Des chercheurs américains ont récemment indiqué que le violent séisme du 12 janvier n’avait pas été provoqué par la faille de la presqu’ile du sud. Il n’y a pas eu de trace de rupture au sol explique M. Prepti qui fait état des déformations enregistrées à Léogane et Grand Goave.

Les études de paléo sismicité doivent permettre de dater les coraux de la région en vue de retracer l’historicité sismique de la faille de Léogane. Cette faille était inconnue jusqu’a présent martèle le géologue Prepti.

Les nouvelles données tendent à prouver que l’énergie accumulée au cours du dernier siècle par la faille de la presqu’ile du sud reste intact. Haïti est toujours sous la menace d’un violent séisme de 7 sur l’échelle de Richter.

Parallèlement aux études réalisées par des experts dans des disciplines connexes à la géologie et à la sismologie, M. Prepti recommande aux citoyens de faire montre de vigilance.

Au cours de l’année 2010 l’USGS a recensé 19 915 séismes dont 19 mortels. Les 222 000 morts de la catastrophe du 12 janvier représentent 98 % des personnes tuées par des tremblements de terre en 2010.




BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami